Vis enkel innførsel

dc.contributor.authorGjerden, Jorunn Svensen
dc.date.accessioned2021-02-05T13:50:01Z
dc.date.available2021-02-05T13:50:01Z
dc.date.created2020-12-11T08:15:28Z
dc.date.issued2020
dc.PublishedÉtudes françaises. 2020, 56 (2), 137-156.en_US
dc.identifier.issn0014-2085
dc.identifier.urihttps://hdl.handle.net/11250/2726463
dc.descriptionUnder embargo until: 2021-10-20
dc.description.abstractDès la publication de Meursault, contre-enquête (en 2013 en Algérie, en 2014 en France), la critique a noté le double rôle de l’oeuvre d’Albert Camus dans le roman de Kamel Daoud. À première vue, le roman est une réécriture postcoloniale de L’Étranger, reprenant la critique des stéréotypes coloniaux dans l’oeuvre de Camus, telle qu’on la trouve notamment dans Culture et impérialisme d’Edward Saïd. En même temps, Meursault, contre-enquête peut se lire comme un hommage à Camus, le réhabilitant comme l’un des plus grands écrivains algériens. Notre article met ce rôle ambigu de Camus dans Meursault, contre-enquête en rapport avec l’introduction du frère de la victime de Meursault en tant que narrateur-protagoniste. Nous établissons ainsi que ce procédé narratif est intrinsèque au projet de contre-enquête et de réécriture. Car un frère, n’est-il pas l’antithèse de l’étranger ? Par des allusions à des épisodes de rivalité entre frères, communs à la Bible et au Coran, le roman brouille progressivement la distinction entre frères et étrangers, entre assassins et gardiens de la vie d’autrui. Une réflexion sur les notions de fraternité, de communauté et de filiation puise dans d’autres oeuvres camusiennes, notamment dans L’homme révolté et Le premier homme. Le motif du frère, soutenu par un réseau complexe de renvois aux textes littéraires et religieux, s’avère ainsi décisif pour faire de Meursault, contre-enquête un commentaire allégorique de la signification et des retentissements du colonialisme et de la décolonisation en Algérie aujourd’hui.en_US
dc.language.isofreen_US
dc.publisherLes Presses de l’Université de Montréalen_US
dc.titleGardien du frère – fils du gardien. Frères et étrangers dans Meursault, contre-enquête de Kamel Daouden_US
dc.typeJournal articleen_US
dc.typePeer revieweden_US
dc.description.versionpublishedVersionen_US
dc.rights.holderCopyright Les Presses de l’Université de Montréal, 2020en_US
cristin.ispublishedtrue
cristin.fulltextoriginal
cristin.qualitycode2
dc.identifier.doihttps://doi.org/10.7202/1072483ar
dc.identifier.cristin1858559
dc.source.journalÉtudes françaisesen_US
dc.source.4056en_US
dc.source.142en_US
dc.source.pagenumber137-156en_US


Tilhørende fil(er)

Thumbnail

Denne innførselen finnes i følgende samling(er)

Vis enkel innførsel